CHAPITRE I - Nos ancêtres.

Cet ouvrage est exclusivement consacré au RWDM. Mais je m'en voudrais de ne pas faire un bref résumé de l'histoire de nos glorieux ancêtres. Le populaire Daring, le vieux Racing de Bruxelles, le " bon petit White " : tous forgèrent, à leur manière, le caractère et l'identité du Racing White Daring de Molenbeek.

Le Daring a toujours eu un fort caractère molenbeekois. Mais il s'agissait avant tout d'un club de l'Ouest de la capitale, ayant été fondé à Koekelberg et évolué à Jette. Le Racing avait lui aussi été crée à Koekelberg mais émigra très vite vers le sud, à Uccle puis à Watermael-Boitsfort, avant de trouver refuge au Heysel. En définitive, l'identité woluwéenne du Racing White provient des origines du White Star qui, malgré quelques déménagements, demeura dans l'Est durant toute son histoire.

Le RWDM était un vrai club bruxellois. Et s'il a ses racines bien ancrées à Molenbeek, il serait dommage d'occulter, comme certains tentèrent de le faire, ses autres origines. D'avance, je m'excuse que les riches histoires de ces clubs soient ici plus que résumées. Je n'ai jamais connu ces époques, bien entendu, du fait de mon âge. Mon seul souvenir d'avant le RWDM, c'est le Week-End sportif que je regardais avec mon père en attendant les résultats de D2 pour prendre connaissance de celui du Daring. Des résultats déclamés sur fond d'une insupportable musique jazzy qui collait parfaitement à ce temps-là et à la RTB. De plus, si j'avais entretenu l'ambition d'écrire l'histoire détaillée de chacun, cet ouvrage aurait prit une ampleur encyclopédique.

Pour des raisons purement sentimentales, je commencerai par le Daring.


suite